sport

Faire du sport pour bien vivre

Nombreux sont les sports pratiqués actuellement. Mais tous ne présentent pas les mêmes avantages et n’exercent pas les mêmes influences sur leurs adeptes. Chaque individu doit adapter le sport qu’il pratique à sa morphologie et à ses capacités physiques.

On peut distinguer trois types de sport :

Les sports individuels, les sports d’équipe, les sports mécaniques.

Le sport individuel

Le vélo

sportLe vélo est une activité sportive qui est assez complète et qui permet d’activer presque toutes les parties du corps. Particulièrement le bas du corps. Par contre, le vélo elliptique fait travailler tous les muscles du corps grâce à l’activation des bras et des pectoraux. Sa pratique est douce et évite les à-coups qui affectent les articulations.

 

 

 

 

 

 

PromoMeilleure Vente n° 1
Sportplus SP-ET-8000-R - Crosstrainer/Stepper Elliptique - Ordinateur de Contrôle - Système de Freinage à Courroie Haute Performance et Ultra Silencieux
  • Réglage facile et accessible de la résistance - Pour tous les niveaux de Fitness (Débutant - Expert)
  • Ordinateur de contrôle multifonctions : Temps, vitesse, distance, calories brûlées etc.
  • Grandes pédales antidérapantes pour un confort et une sécurité optimale - Le système de freinage haute performance assure aucun retour de pédales
  • Sécurité et Qualité contrôlée selon la norme EN ISO 20957-1, EN 957-9
  • Poids de l'utilisateur jusqu'à 100 kg - Dimensions d'installation : environ 86 x 52 x 142 cm (L/l/H)
PromoMeilleure Vente n° 2
ISE Vélo Elliptique 2 en 1 Vélo elliptique Vélo Elliptique Mixte Adulte Vélo d'appartement Vélo d'appartement Pliable SY-9000 (SY-9000) (SY-9000-FR)
  • Ordinateur d'entraînement avec écran LCD transparent pour la surveillance des performances.
  • Pluie de la partie supérieure et inférieure du corps avec un appareil, ordinateur d'entraînement doté de nombreuses fonctions: temps, distance, calories, vitesse et fréquence cardiaque
  • Le vélo elliptique est parfait pour les débutants et vous offre un entraînement efficace à la maison! Idéal pour le cardio-training, il met en mouvement de grands groupes musculaires.
  • Cadre robuste en acier, poignées en mousse de polyuréthane et bande de roulement antidérapante maintiennent l'appareil fermement sur le sol.
  • Le guidon peut être attaché ou enlevé. Il existe quatre hauteurs, des pédales stables et renforcées. Livraison gratuite uniquement en France (pas de livraison en Corse et dans les DOM-TOM).

L’athlétisme

sportEst un sport de base (comme la natation d’ailleurs). Il comporte des courses (vitesse, demi-fond, fond) et des épreuves de sauts et de lancers. Il importe de ne point se spécialiser de façon trop précoce, mais, au contraire, de tendre d’abord et avant tout à un harmonieux développement. Ce n’est qu’ultérieurement, quand la musculature générale du jeune garçon sera devenue suffisante, quand il se sera étoffé, que l’entraîneur sportif (en liaison avec le médecin), pourra rechercher la spécialité athlétique qui semble convenir le mieux aux qualités physiques du candidat athlète. On pourra alors envisager la compétition, si la santé de l’intéressé le permet. L’athlétisme est un sport ingrat qui demande bien des sacrifices et beaucoup de volonté. Mais c’est une source de joies certaines, qui développe remarquablement le physique et le moral. Il est donc à recommander à la jeunesse.

La boxe

sportElle entre dans le cadre des sports dits « complets ». Mais c’est un sport violent qui ne souffre pas de la part de ceux qui le pratiquent une condition physique médiocre. Il doit donc être réservé à une sélection. Malheureusement la pratique du « noble art » semble avoir perdu, de nos jours, beaucoup de sa « noblesse ». Trop souvent l’escrime du poing fait place à la bataille dans tout ce qu’elle peut avoir d’ordinaire et de déplaisant, chacun s’efforçant de « massacrer » l’adversaire. Certains coups à la tête et, plus spécialement, leur répétition ont parfois dans l’avenir des conséquences sérieuses. On déconseillera donc, non la pratique amicale de la boxe sous le contrôle d’un professeur, mais la compétition d’amateurs.

Le judo

Au contraire, qui n’entraîne pas de traumatismes dangereux et développe la souplesse autant que la force, est à recommander. A condition qu’il soit pratiqué avec un moniteur compétent qui n’autorisera l’application des diverses prises qu’une fois leur portée bien comprise.

Avec l’escrime

sportNous entrons dans un autre domaine, celui d’un sport que l’on peut recommander vivement à la jeunesse et qui, entre autres avantages, présente celui de solliciter utilement le système nerveux, de contribuer à l’amélioration des réactions psychomotrices de ses adeptes et de n’être pas dangereux du point de vue cardiaque, en ce sens que, chez les escrimeurs, l’activité de la fonction circulatoire ne dépasse pas la marge d’adaptation de celle-ci. Mais, tout comme le tennis, l’escrime réclame, en vue d’éviter une asymétrie possible, soit l’utilisation des deux bras, soit une éducation physique compensatrice du bras le moins utilisé. Détente, souplesse, adresse, résistance, ténacité, audace, force, sens du geste harmonieux, doivent être cités au nombre des qualités requises par la gymnastique moderne, dont le succès et le prestige auprès de dizaines de milliers de jeunes sont bien mérités.

La natation

sportC’est, elle aussi, un sport très profitable qui peut et doit être enseigné dès la plus tendre enfance, ce qui la différencie de bon nombre d’autres activités sportives. Elle est un excellent moyen de développer l’organisme d’un sujet aussi bien du point de vue cardio-respiratoire que musculaire. De plus, elle donne à ceux qui la pratiquent une assurance, une confiance en soi des plus précieuses. A propos de la natation, gardons-nous bien de mésestimer la bonne vieille brasse, qui est à recommander en premier à cause de sa bienfaisante action sur le redressement du dos, la souplesse de la colonne vertébrale et le développement de la cage thoracique.

Haltérophilie

sportLes poids et haltères ne sont pas un sport à la portée de tout le monde, et ils ne doivent être pratiqués, en compétition, que par des sujets ayant atteint un développement suffisant. Sport au caractère âpre et dur, les poids et haltères sont une magnifique école de la volonté comme du courage, eu égard à la lutte farouche qui oppose, dans le silence, la masse inerte et l’homme qui la veut dominer.

Le ski

sportIl exerce de bienfaisants effets sur l’organisme de ses adeptes (jeunes ou moins jeunes). Mais, de grâce, que les citadins débutants n’oublient pas qu’il importe de se préparer rationnellement à la pratique du ski. De bien suivre les conseils des moniteurs s’ils ne veulent point risquer d’être immobilisés plus ou moins longtemps par suite d’une entorse ou d’une fracture ! En ce qui concerne la vitesse et la compétition proprement dites, elles doivent être réservées aux sujets dont le développement athlétique, l’entraînement et l’état de santé sont excellents : c’est dire que les trois quarts des citadins venant pour dix ou quinze jours à la montagne devraient s’en abstenir…

Le tennis

sportEst loin d’être un jeu de demoiselles, tout au moins dans le domaine de la compétition officielle. Sport d’adresse, il suppose un équilibre neuromusculaire irréprochable. En compétition sérieuse, il demande un effort voisin de celui des courses de fond. Mais aggravé par des variations d’intensité de cet effort et par une fatigue cérébrale assez marquée. La plupart des champions de premier plan n’attachent malheureusement pas à la préparation, à la mise en condition physique, toute l’importance qu’elles méritent… Ce qui explique en partie certains échecs français sur le plan international. Il importe de former des jeunes, d’autant plus que, bien compris, le tennis est un excellent sport et que son initiation peut être entreprise assez tôt.

Tennis de table, encore appelé ping-pong

sportIl n’est pas un exercice sportif aussi anodin que certains le supposent. En effet, le jeu de championnat nécessite non seulement de bonnes qualités physiques générales, mais il met aussi à très rude épreuve le système nerveux de ceux qui le pratiquent. Ils sont actuellement, en France, plus de 200 000 licenciers ! Le gros des troupes des ces pongistes est constitué par des moins de dix-huit ans, auxquels il faut conseiller de pratiquer, en plus du ping-pong, un sport de plein air et favorisant le redressement de la colonne vertébrale comme, par exemple, le basket ou le volley-ball.